Hypnotik 2018 : une valeur sûre

Written by Gaël on 17 octobre 2018


Le samedi 6 octobre 2018, se déroulait près de Lyon la 18ème édition de l’Hypnotik Festival. La Bloc Radio était sur place pour prendre le pouls de ce grand rassemblement annuel des musiques électroniques à Lyon. Nous avons été conquis par ce festival qui s’affirme encore plus d’année en année. Voici notre résumé de la soirée.

Sylvain, auteur de ce reportage, fêtait sa 4ème Hypnotik alors que le reste de l’équipe en était à sa première édition.

Hypnotik, qu’est-ce que c’est ?

Le festival Hypnotik est organisé par l’association lyonnaise Elektro System qui est à l’origine de plusieurs autres concepts de soirées sur Lyon comme Magic au Double Mixte ou encore la Déstructuré au Ninkasi Gerland.

Hypnotik existe depuis 2001, ce qui faisait de l’édition 2018 la 18ème, une longévité assez rare parmi les événements électroniques en France.

La volonté d’Hypnotik depuis sa création est de rassembler plusieurs courants de musique électronique, allant de la Techno à la Hardmusic en passant par l’Electro ou la Psytrance. Le tout est articulé autour d’un show visuel saisissant pour proposer un véritable voyage aux festivaliers.

Un show visuel hypnotisant

Ce qui nous a marqué dès nos premiers pas sur les différentes scènes est la qualité des shows visuels proposés. Hypnotik n’a pas failli en sa réputation en la matière cette année !

Les lights étaient très bien gérées en harmonie avec les différentes musiques, ce qui procurait une satisfaction immédiate.

Il n’est même pas minuit que des lasers embrasent déjà toutes les scènes, notamment sur la scène Hardmusic sur laquelle Elektro System n’a pas lésiné sur les moyens !

Niveau décoration, Hypnotik a également proposé du lourd.

La palme de la plus belle scène de cette Hypnotik 2018 selon nous revient à la scène Psytrance. Ce n’est pas une surprise car Elektro System a, cette année encore, laissé le soin à Hadra de la décorer. Cet organisateur d’événements Psytrance, dont le très célèbre Hadra Trance Festival, est réputé pour concocter régulièrement de très jolies scènes. Ils ont mis le paquet encore cette année avec des éléments de décoration très travaillés, que ce soit sur scène avec cette énorme tête de chèvre, mais aussi au-dessus de nos têtes ! Un design original et réussi. Bravo encore à Hadra !

Hypnotik 2018
Hypnotik 2018 – Salle Electro

Quant à la scène Electro, elle était composée de 3 énormes écrans LED qui permettaient de faire des mappings de haut niveau, ce qui était très réussi notamment pendant le set de N’To.

Quatre structures suspendues dans la salle au dessus des festivaliers, armées de lyres, venaient compléter les lights présents sur scène, ce qui donnait un résultat assez impressionnant.

Hypnotik 2018 – Florian Michel VJ VisionZ

Le VJ en charge de l’animation de cette scène, Florian Michel, s’est d’ailleurs livré à notre micro. Vous pouvez retrouver son témoignage dans notre reportage.

Hypnotik 2018

La décoration de la scène Hardmusic était assez minimaliste mais les shows visuels et les lasers étaient de très grande qualité. Des LEDs tournaient un peu à la façon de ventilateurs, c’était vraiment fun et original.

Hypnotik 2018

La scène Techno était également très sobre en matière de décoration mais le show visuel était là-aussi clairement au rendez-vous.

Hypnotik 2018

Le son était globalement bon sur toutes les scènes, quoique légèrement en retrait sur les scènes Techno et Hardmusic. Peut-être est-ce lié à la nouvelle réglementation en vigueur depuis plusieurs mois dans les clubs et les festivals qui doivent se conformer à un niveau sonore moyen de 102 décibels contre 105 auparavant. A ce sujet, des bouchons d’oreilles étaient disponibles un peu partout dans le festival pour ceux qui le souhaitaient. Mention spéciale en tout cas au son de la scène Electro qui était vraiment parfait : assez fort pour vibrer de l’intérieur mais bien réglé pour ne pas souffrir avec les aigus. Très bon point encore.

Des sets envoûtants

Nous nous sommes baladés de salle en salle en début de soirée, l’occasion entre autres d’écouter de nouveaux titres exclusifs de Pulserz et des Durky Bass sur la scène Hardmusic dont leur collab avec Laureen, Summer Vibe. L’occasion également pour le public Hardstyle, déjà très nombreux dès l’ouverture des portes du festival, de se chauffer avec des titres oldschool tels qu’Atrocious de Alpha Twins et Wildstylez, My Muzic de Shockerz ou encore Loopmachine de D-Block & S-Te-Fan.

Hypnotik 2018 – Durky Bass scène Hardstyle

Pour rester sur la Hardmusic, nous avons assisté au set de Phuture Noize qui a régalé le public lyonnais avec son style à la fois raw et euphorique en enchaînant toutes les bombes de son dernier album Black Mirror Society ainsi que sa dernière collab avec Sub Zero Project, We Are The Fallen.

Enfin, nous avons conclu avec Deetox pour un set assez énervé. La reine du Raw a débuté en beauté avec Allright des Frequencerz avant de passer notamment Drumz de Sub Sonik ou encore Renegades de Frequencerz et Bass Chaserz. Jouant en dernier, elle n’a pas passé certains de ses titres les plus mélodieux et elle a même fait un retour sur du Hardcore pour terminer son set ! Good job Diana !

Hypnotik 2018 – Ily en salle Electro

Côté Electro, nous avons assisté au set d’ILY qui ouvrait le bal et qui s’est bien lâché, c’était très rythmé et motivant pour la suite !

Nous avons aussi suivi le live de N’To dans son intégralité. Son set était très attendu par de nombreux festivaliers; la scène Electro commençant à vraiment bien se garnir dès le début de sa performance à 1h. Avec son flegme habituel et cigarette à la bouche, l’artiste marseillais a proposé un véritable voyage d’une heure et demie. Son style que d’aucuns décrivent comme de la Techno mélodieuse est vraiment assez singulier au label Hungry Music qu’il représente. De Croche à La Clé Des Chants en passant par Time, Note Blanche ou encore son dernier morceau Alter Ego, N’To a régalé un public conquis. On en redemande !

Hypnotik 2018 – Scène Electro

Enfin sur la scène Techno, nous avons suivi en partie le set d’Ellen Allien ainsi que la dernière heure de Joseph Capriati qui avait l’honneur de clôturer. Nous avons bien saisi à ce moment que contrairement à la scène “Electro” articulée autour des mélodies, nous avons ici une Techno beaucoup plus froide, rythmée et mécanique. Ellen Allien, fidèle à elle-même, a proposé une Techno assez sombre et clairement marquée par des influences de la fin des années 1990. Quant à Joseph Capriati, il a sorti un set très pointu et a fini sur un remix de Cafe Del Mar par Tale Of Us très bien senti, le public a semble-t-il adoré ! La scène Techno était encore comble à 6h du matin, cela faisait plaisir à voir malgré une fin brutale.

Hypnotik 2018 – Scène Psy

Une organisation au poil

Par rapport à l’organisation, on peut dire que le festival progresse d’année en année.

Il faut savoir que l’Eurexpo, lieu où se déroulait l’événement, est un complexe immense qui peut se transformer en un gigantesque labyrinthe. La signalisation était plutôt bonne aux abords du lieu, ce qui permettait de pouvoir bien se repérer. Ce n’était pas forcément le cas les années précédentes.

La logistique à l’intérieur du festival était également bien pensée, avec un système d’entrée et de sortie des salles efficace. La cohue habituelle en fin de festival a été très bien gérée également.

Les temps d’attente, que ce soit à l’entrée, aux bars ou sur les différentes stands de nourriture étaient tout à fait corrects. Les prix étaient cohérents par rapport aux autres manifestations de ce type.

Les bénévoles et personnes de la sécurité étaient en nombre suffisant, le festival s’est ainsi très bien déroulé sans incident majeur à déplorer, ce qui est une belle réussite.

Hypnotik 2018

Une véritable réunion de famille(s)

Toute l’équipe Bloc Radio a été hypnotisée de façon positive par cette édition 2018 de l’Hypnotik.

En plus du show visuel qui était clairement de très haut niveau comme chaque année, nous avons été marqué par le côté familial de cet événement. Ce festival était effectivement l’occasion pour les familles Hardmusic, Psytrance ou Techno de se retrouver ensemble avec leurs codes communs et dans des ambiances très différentes. Mais c’était également l’occasion pour ces familles de se mélanger en créant une gigantesque famille de la musique électronique qui n’a pas souvent l’occasion de se réunir en France !

Nous espérons également que les amateurs n’ayant pas forcément d’attaches pour un ou plusieurs styles en particulier ont pu trouver leur voie grâce à cet événement varié.

L’éclectisme est une des valeurs fondamentales de Bloc Radio et nous l’avons totalement retrouvée dans ce festival.

Nous signons tout de suite pour participer à l’édition 2019 !



Bloc Radio

24h/24

Current track
TITLE
ARTIST

n/a